Une belle salle à manger. Trois couples. Josef invite Étienne à goûter à un excellent whisky. Ludique, la dégustation prend peu à peu la tournure d’un défi cruel. Un duel inégal s’engage devant Hélène, la femme d’Étienne.
Qu’est-ce que Josef veut faire payer à Étienne, et pourquoi ?

Projet Financé ! UNE

Ce projet a réussi son financement

115% Récolté
  • 25350,00 EUR Récolté
  • 22000,00 EUR Objectif
  • 53 Soutiens

DRAM

Un film court de Elie-G. Abécéra

Durée 15′

 

Une belle salle à manger. Trois couples. Josef invite Étienne à goûter à un excellent whisky. Ludique, la dégustation prend peu à peu la tournure d’un défi cruel. Un duel inégal s’engage devant Hélène, la femme d’Étienne. Qu’est-ce que Josef veut faire payer à Étienne, et pourquoi ?

Le Tournage!

Il s’est déroulé courant avril, et le film est dans la boîte! Découvrez des photos ci-dessous:

17799947_10211304987673146_2279292577997577102_n

 

 

 

 

17883724_10155155606618416_1551457627897722774_n

 

 

17814387_10155155662658416_6079408756491316714_o

17917406_10155158978223416_2242179401844268649_o

Le goût, l’idée

Le whisky est une science du goût. Du reste, ce n’est pas un hasard si des bouteilles peuvent couramment atteindre plusieurs centaines d’euros. Certaines bouteilles rares (de 75 cl) se commercialisent même autour de sommes approchant les 100 000 euros. Josef est un collectionneur doublé d’un riche amateur de singles malts rares. Mais s’il veut en faire profiter ce soir, c’est, en l’espèce, comme offrir un verre du condamné. DRAM est raconté du point de vue d’Hélène, la jeune invitée de Josef. Hélène est comme nous. Elle est la seule à ne pas avoir accès aux informations que tout le reste des convives a. Comme nous, Hélène est naïve et innocente lorsqu’elle s’installe à cette table. Elle croit assister à un simple dîner. Comme Hélène, nous voyons apparaître, au fur et à mesure de la soirée, du récit, ce qui nous était tout d’abord caché. La dramaturgie de DRAM s’installe autour de la révélation. Au fur et à mesure de l’avancée du récit, le texte dévoile ses secrets, comme autant de rideaux qu’on soulève. Jusqu’à la stupéfaction et au malaise. Idée de décor 3

Il manque un « e » à « DRAM » ?

VerreDRAMLorsqu’il rentre dans un pub, le néophyte trahit son ignorance quand il commande : “un whisky”.” Le terme approprié est : “un dram”. Encore faut-il que son hôte connaisse l’expression. Une mesure de whisky. 3,7 centilitres très exactement. Un dram.

Point de vue

ElieCe qui m’intéresse et me fascine ici, au-delà de la tentative d’en faire une bonne histoire, ce sont les relations de subordination entre Josef et Étienne. Ce rapport à la soumission m’interpelle et fait partie des récurrences qui émaillent la plupart de mes écrits.

Car je pense qu’il y a dans ces rapports de soumission, la clé de la plupart des problèmes de notre société. En effet, la relation de pouvoir est omniprésente dans le monde où nous vivons. Qui dit pouvoir dit soumission à ce pouvoir.

C’est avec cette clé, précisément, que nos sociétés sont construites, pensées, élaborées. Et ce dès l’enfance : notre modèle éducatif même se fonde encore aujourd’hui sur l’obéissance. Quand je parle du modèle éducatif, je ne parle pas seulement des institutions. Jeune papa ayant opté pour l’éducation positive et bienveillante, je vois bien quel est le travail que je dois d’abord faire sur moi-même pour éviter de retomber dans les schémas cris/menaces/punitions.

Nous ne naissons donc pas libres et nous avons un immense travail à faire, sur nous même, pour tenter de comprendre ce que cela signifie « être soi librement » : poser des bagages qui ne nous appartiennent pas, cesser de nous faire payer des additions que nous ne devons pas, accepter d’être aimable, aimants, mais aussi de déplaire, de décevoir, d’être « à nu », et donc risquer d’être confronté au silence, au vide. La liberté, c’est la grande question du « qui suis-je », et du « comment puis-je être enfin » – où « enfin » signifie « moi, débarrassé de la pression extérieure », et donc de ces rapports de pouvoir et de soumission.

Étienne, lui, ne l’a pas encore compris, et paie sa faiblesse par sa soumission à Josef.

Casting, direction d’acteurs

Portrait : Olivier ALLARD ©Hélène est une femme de caractère, qui respire l’intelligence et la maturité, avec une très grande intensité. Ce mélange la rendra d’autant plus touchante lorsqu’elle sera au climax du récit, au moment de la révélation. Malgré sa sagesse et sa force apparente, elle se retrouve démunie, blessée à mort, vulnérable et seule au monde.

Je suis tombé en émoi devant la bande démo de Garance Thénault, mon producteur, Thiébaut Viel, qui la connaissait, nous a fait nous rencontrer. Nous étions aussi émus l’un que l’autre.

KevinRouxelÉtienne, lui, est en retenue en permanence, mais une bonne partie de ce qu’il est a une furieuse envie de hurler et de partir en courant. Il doit être par conséquent à la fois fort et fragile. Homme et enfant. Étienne est un paradoxe : soumis par Josef, et pourtant rebelle et sauvage en même temps. Il faut un comédien instinctif, quasi animal.

Lumineux, charismatique, voyageant entre force et vulnérabilité, Kévin Rouxel sera donc Etienne.

Erick-Deshors-2Josef, jubile, maîtrise, manipule, joue. Il hait, depuis le début, ce petit couple, il hait les valeurs qu’ils représentent, il hait Étienne (pour des raisons que nous ne spoilerons pas ici, hé hé). Il n’est pas si loin du Valmont des « Liaisons Dangereuses » de Frears, et aussi proche du Milton de « L’Associé du Diable », interprété par Pacino.

Il fallait un homme animal, fort et sombre, tout en délicatesse, en séduction, en jubilation, en sophistication, en perversité. C’est un homme raffiné, extrêmement intelligent, diabolique et manipulateur. Erick Deshors, un ami depuis plus de trente ans, a accepté de me suivre dans cette aventure.

Le look’n’feel

PhilippeLe filmage sera très organique, très proche des regards, des gestes flous et singuliers que l’on croit voir, ou que l’on voudrait bien revoir, car ils nous plongent dans le malaise alors qu’on ne les a qu’entre aperçus.

La caméra se fera très souple aussi, comme si nous étions du point de vue d’un serpent, celui de Josef, qui ondule, sillonne, souple et ferme comme un whisky de classe. Josef est collectionneur, alors il expose.

Autour de lui, il a installé des œuvres d’art brut. Elles sont là pour dire sa douleur à sa place, lui qui est déjà mort. Dans une version alternative du script, Josef pourrait placer des sosies de lui-même, en écorchés, tripes à l’air. Comme c’est un homme de goût, il se contente d’Art brut. Les photos de Rachel Locatelli sont déjà prévues dans le décor. Il veut montrer ce qu’il y a à voir. Comme Josef éclaire son décor par petites touches dirigistes, l’image cinématographique est composée, recherchée, sophistiquée.

J’ai demandé au chef opérateur multi-awardé Philippe Brelot de travailler avec moi sur le film, ce qu’il a accepté. Deux visions qui se mêlent pour écrire une partition à deux : ce que Josef veut bien révéler – le point de vue de la narration / ce que voit Hélène – le point de vue intime.

La musique doit avoir une place prépondérante dans ce film. Je pense à un rock très hypnotique, atmosphérique et parfois violent, tel qu’on peut l’entendre dans le film “White Lightnin’” de Dominic Murphy. Je suis moi-même compositeur et je souhaiterais composer la musique de DRAM avec mon ami Marc Sens : 3 albums et 7 ans de tournée avec Yann Tiersen, de nombreux concerts avec Rodolphe Burger ou Miossec, trois albums avec Serge Teyssot-Gay (guitariste de Noir Désir), et dont on peut entendre un de ses albums sur Deezer, ici .

Note de Production

Thiébaut Viel  S’il y a, dans le scénario de « DRAM », tous les éléments d’un thriller psychologique, le thème central est bien l’étude des relations de domination /soumission.

Élie parvient à nous concerner, nous, public, sur la question de notre propre rapport à l’autorité, à l’obligation, à notre propre propension à la subordination, jusqu’au malaise. C’est ce qui nous a poussés à vouloir produire ce film d’Élie ; sa capacité à nous poser la question : pourrions-nous un jour nous retrouver à la place d’Étienne ? Nous ne savons a priori rien de ce qui l’a amené dans cette situation, et c’est ce qui nous incite à réfléchir ; dans quelles circonstances, nous aussi, pourrions-nous être séduits par un personnage aussi fascinant que Josef, et basculer du « mauvais côté », jusqu’à tomber complètement sous son emprise et nous perdre en tant qu’individu ?

Élie est un jeune réalisateur, mais il a déjà construit en tant que scénariste et dans ses diverses collaborations – au théâtre et au cinéma, ou encore dans la musique -, un univers qui lui est propre, plein de sensibilité et d’exigence. Notre souhait est de produire un film qui sera à la hauteur de cette sensibilité et de cette exigence.

 

Budget et Financement :
A quoi va servir l’argent et pourquoi une collecte de dons?

Pour compléter le budget de production du film, qui est entièrement indépendant, il s’agit de regrouper 22.000€ de fonds privés. Le Financement que nous avons obtenus grâces à nos mécènes est aujourd’hui de 12.000€: Il nous reste à trouver donc 10.000€, via la collecte de dons.

Cette somme servira notamment pour les rémunérations de l’équipe technique et artistique et les activités de post-production et de diffusion.

Qu’est ce qu’un reçu fiscal? 

A l’issue de la collecte, chaque donateur recevra en plus des contreparties classiques un reçu, à conserver avec sa déclaration d’impôt en cas de contrôle, qui lui permettra de déduire de son Impôt sur le revenu 66% de la somme donnée au projet.

Montant de votre don

  • Pour 10,00 EUR

    Quantité Illimitée

    Reçu fiscal (66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu) et nom au générique

  • Pour 25,00 EUR

    Quantité Illimitée

    Reçu Fiscal (66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu) + Contreparties précédentes + lien de visionnage

  • Pour 50,00 EUR

    Quantité Illimitée

    Reçu Fiscal (66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu)+ Contreparties précédentes + Scénario et Moodboard en pdf

  • Pour 75,00 EUR

    Quantité Illimitée

    Reçu Fiscal (66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu)+ Contreparties précédentes + édition DVD « spéciale dégustation » avec un DRAM de whisky

  • Pour 100,00 EUR

    Quantité Illimitée

    Reçu Fiscal (66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu)+ Contreparties précédentes + Invitation à une projection privée suivie d’une dégustation de Whisky co-animée avec le Nez du Whisky

  • Pour 150,00 EUR

    Quantité Illimitée

    Reçu Fiscal (66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu)+ Contreparties précédentes + 2 Invitations à une projection privée suivie d’une dégustation de Whisky co-animée avec Le Nez du Whisky

  • Pour 300,00 EUR

    Quantité Illimitée

    Reçu Fiscal (66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu)+ nom au générique + Une après midi pour une personne dans une distillerie, qui vous permettra de découvrir les secrets de fabrication d'un whisky d'exception et de déguster dans ses chais, quelques trésors. La journée se terminera par un repas champêtre et une projection de Dram

  • Pour 500,00 EUR

    Quantité Illimitée

    Reçu Fiscal (66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu)+ nom au générique + Une après midi POUR 2 PERSONNES dans une distillerie, qui vous permettra de découvrir les secrets de fabrication d'un whisky d'exception et de déguster dans ses chais, quelques trésors. La journée se terminera par un repas champêtre et une projection de Dram

  • Pour 500,00 EUR

    Reste 0 sur 1

    Contrepartie UNIQUE ! Reçu Fiscal (66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu) + Nom au générique + lien de visionnage + L'Exemplaire du "Nez du Whisky" qui a été utilisé pendant le Tournage!

Faire un Don